Découvre les métiers en formation professionnelle et technique qui offrent les meilleurs perspectives d'emploi au Québec

Exploitants/exploitantes agricoles et gestionnaires d'exploitations agricoles

Autres appellations : agriculteur éleveur/agricultrice éleveuse de bétail, cultivateur/cultivatrice de céréales et de graines oléagineuses, exploitant/exploitante de ferme laitière, jardinier-maraîcher/jardinière-maraîchère

Fiche métier

Description :

Les exploitants agricoles et les gestionnaires d'exploitations agricoles dirigent les activités et les travaux dans une exploitation agricole. Ils cultivent et récoltent les produits de la terre, élèvent du bétail, de la volaille et d'autres animaux, et commercialisent les produits de la ferme.

Principales tâches :

  • diriger l'ensemble des activités d'une ferme, d'un ranch ou d'un verger;
  • déterminer le genre et la quantité des cultures à cultiver ainsi que les espèces d'animaux à élever;
  • semer, cultiver et récolter les produits;
  • élever du bétail et de la volaille;
  • engager et superviser les ouvriers agricoles;
  • établir un programme de commercialisation;
  • établir et maintenir des registres de production et des registres financiers;
  • les exploitants agricoles et les gestionnaires d'exploitations agricoles peuvent se spécialiser dans la culture de produits tels que le blé, les pommes ou les pommes de terre, ou dans l'élevage des bovins, des porcins ou de la volaille.

Régions où ce métier
a les meilleures perspectives :

  • Bas-Saint-Laurent
  • Outaouais
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Centre-du-Québec
  • Lanaudière

Formation

Diplome d'études collégiales (DEC)

 

Programmes

  • Techniques équines
  • Technologie de la production horticole et de l’environnement
  • Gestion et exploitation d’entreprise agricole

 

Techniques équines

Durée : 3 ans

Objectifs du programme

Former des techniciennes et des techniciens capables de contribuer à l'exécution rationnelle des différentes activités du domaine équin et de vulgariser des techniques adaptées aux besoins du milieu. La personne diplômée en Techniques équines peut travailler dans des entreprises de services, dans le domaine de l'élevage ou pour des associations d'éleveurs et de loisirs.

Voie de spécialisation A - Équitation western

Les personnes qui réussiront l'ensemble des cours de la voie de spécialisation Équitation western seront en mesure d'appliquer un programme d'élevage incluant la reproduction, les soins aux chevaux et la régie d'un élevage.

Elles pourront aussi faire la régie d'écurie et la régie du cheval, de même que s'occuper de la gestion d'un centre et de ses activités, de l'alimentation des bêtes et de la commercialisation.

Les compétences acquises en équitation (cavalier I à IV) leur permettront de donner des cours d'équitation, de participer à des compétitions western et d'en organiser.

Enfin, les personnes diplômées seront aptes à débourrer un poulain et à l'entraîner jusqu'à ce qu'il puisse évoluer dans les différentes classes, plaisance, parcours d'obstacles, parcours western et reining.

Sur le marché du travail, les personnes diplômées dans cette voie de spécialisation pourront remplir les fonctions d'entraîneuses ou d'entraîneurs de chevaux de compétition, de cavalières ou de cavaliers, de monitrices ou de moniteurs d'équitation western et de directrices ou de directeurs de centre hippique (écurie d'élevage, école d'équitation, etc.).

Voie de spécialisation B - Équitation classique

Les personnes qui réussiront l'ensemble des cours de la voie de spécialisation Équitation classique seront aptes à prendre en charge un élevage. Ainsi, elles pourront appliquer un programme d'élevage incluant la reproduction, la régie, les soins aux chevaux, etc.

Ces personnes pourront aussi faire la régie d'écurie et la régie du cheval, ainsi que gérer un centre hippique et ses activités, l'alimentation des bêtes et la commercialisation.

La compétence acquise en Équitation classique (cavalier I à III) leur permettra de donner des cours d'équitation, de participer à des compétitions classiques et d'en organiser.

Enfin, les personnes diplômées seront aptes à débourrer des poulains d'équitation classique et à les entraîner, ainsi qu'à effectuer des parcours sur le plat et à l'obstacle chasseur.

Sur le marché du travail, les personnes diplômées dans cette voie de spécialisation pourront remplir les fonctions d'entraîneuses ou d'entraîneurs de chevaux de compétition, de cavalières ou de cavaliers, de monitrices ou de moniteurs d'équitation classique et de directrices ou de directeurs de centre hippique (écurie d'élevage, école d'équitation, etc.).

Voie de spécialisation C - Courses attelées

Les personnes qui réussiront l'ensemble des cours de la voie de spécialisation Courses attelées seront aptes à prendre en charge un élevage de chevaux de course. Ainsi, elles pourront appliquer un programme d'élevage incluant la reproduction, la régie de l'élevage et les soins aux chevaux.

Elles pourront aussi faire la régie d'écurie et la régie du cheval, ainsi que s'occuper de la gestion d'un centre, de l'alimentation des bêtes et de la commercialisation.

Enfin, les personnes diplômées seront aptes à débourrer un poulain pour la course attelée ainsi qu'à entraîner les chevaux en prévision d'une course.

Sur le marché du travail, les personnes diplômées dans cette voie de spécialisation pourront agir à titre d'entraîneuses ou d'entraîneurs de chevaux de course et de préposées ou de préposés aux soins aux chevaux et jouer un rôle de soutien technique dans la régie d'élevage ou encore être directrices ou directeurs de centre hippique.

Voie de spécialisation D - Randonnée équestre

Les personnes qui réussiront l'ensemble des cours de la voie de spécialisation Randonnée équestre seront aptes à prendre en charge un élevage de chevaux. Ainsi, elles pourront appliquer un programme d'élevage incluant la reproduction, la régie et les soins aux chevaux.

Elles pourront aussi faire la régie d'écurie et la régie du cheval ainsi que gérer un centre, l'alimentation des bêtes et la commercialisation des activités.

Enfin, les personnes diplômées seront aptes à débourrer et à entraîner des poulains western pour la randonnée, à monter à cheval, à donner des cours d'équitation et à parcourir des itinéraires de randonnée.

Sur le marché du travail, les personnes diplômées dans cette voie de spécialisation pourront agir à titre de guides de randonnée, de directrices ou de directeurs de centre de loisir équestre, de monitrices ou de moniteurs d'équitation et d'entraîneuses ou d'entraîneurs de chevaux.
 
 

Région où tu peux suivre ce programme

 

 

Technologie de la production horticole et de l'environnement

Durée: 3 ans

Objectifs du programme

Le programme technologie de la production horticole et de l’environnement vise à former des personnes capables de répondre aux besoins du milieu dans le secteur des services à la production végétale et à l’environnement; il vise aussi à les rendre aptes à travailler dans l’un des quatre domaines suivants : les cultures légumières, fruitères et industrielles; la culture de plantes ornementales; les cultures horticoles, légumières, fruitières et ornementales en serre et en champ; l’environnement. Le programme vise à former des technologistes qui faciliteront la pratique d’une agriculture plus durable et plus respectueuse de l’environnement. Les différences liées aux techniques culturales, aux intrants ainsi qu’aux extrants, selon que l’on pratique une agriculture biologique ou conventionnelle, sont prises en considération pour tous les types de culture en champ ou en serre. Le programme touche également la préparation et la conservation des sols, la gestion des ressources environnementales et l’aménagement du territoire agro-forestier. Il comprend un volet de représentation commerciale et de gestion : la gestion technico-économique et la gestion d’une équipe de travail.

Voie de spécialisation A - Cultures légumières, fruitières et industrielles

Les personnes qui s’engagent dans cette voie de spécialisation possèderont les compétences nécessaires à leur intervention au regard de la régie de cultures légumières, fruitières, céréalières et industrielles en champ, de la régie de cultures de primeur et de la régie de cultures légumières en serre.

Ces interventions touchent autant l’élaboration de programmes d’implantation de ces cultures que de programmes d’entretien et de récolte de ces mêmes cultures.

Voie de spécialisation B - Culture de plantes ornementales

Les personnes qui complètent cette voie de spécialisation peuvent intervenir plus particulièrement au regard de la régie de culture des plantes ornementales en serre et de la régie de culture des plants de pépinière en pleine terre et en contenants.

Les compétences associées à ce domaine d’intervention touchent également la protection des cultures et de l’environnement, la gestion de l’équipement, des installations ainsi que des équipes de travail. Les volets de la représentation commerciale et de la commercialisation sont également considérés.

Voie de spécialisation C - Cultures horticoles légumières, fruitières et ornementales en serre et en champ

Les personnes qui choisissent cette voie sont en mesure d’intervenir auprès des producteurs et des productrices de fruits, de légumes, ou de plantes ornementales au regard de la fertilisation, de l’implantation, de l’entretien ainsi que de la récolte et de la conservation de ces productions en serre et en champ.

Ce support technique touche également l’élaboration et l’application de programme de culture ainsi que la régie technique des différentes productions.

Voie de spécialisation D - Environnement

Les personnes qui complètent cette voie sont en mesure d’élaborer des programmes d’amendement et de fertilisation des sols, d’intervenir au regard de la décontamination du sol, de l’eau, des aspects techniques propres aux travaux d’aménagement d’installations agricoles et d’intervenir dans l’élaboration de programmes de conservation des ressources. Elles peuvent aussi intervenir au regard de la préparation et de la conservation des sols et des travaux relatifs à l’hydraulique agricole.

Elles peuvent également réaliser des travaux relatifs à la protection de l’environnement, à l’aménagement de boisés et participer à des études d’impact environnemental dans le domaine agricole.
 

Régions où tu  peux suivre ce programme

 

 

Gestion et exploitation d'entreprise agricole

Durée: 3 ans

Objectifs du programme

Ce programme vise à donner à l’élève la formation nécessaire pour devenir un technologue agriculteur ou agricultrice, gestionnaire d’entreprise. Au terme de sa formation, l’élève sera capable d’appliquer les notions et les données techniques de base en productions animales ou végétales, et en génie rural; de réaliser les tâches et les opérations relatives à une ou à des productions animales ou végétales données, ainsi qu’à l’entretien régulier et aux réparations mineures de machinerie, d’équipement, de tracteurs et de bâtiments, nécessaires à la production. L’élève sera aussi en mesure d’élaborer les divers programmes relatifs aux principales productions animales ou végétales; de planifier l’aménagement des bâtiments, la conservation du sol et le contrôle de l’eau; de gérer les matières organiques et de choisir adéquatement l’équipement, les tracteurs et la machinerie. L’élève sera capable de réaliser et contrôler les opérations administratives courantes d’une entreprise agricole.

Voie de spécialisation A - Productions animales

Les personnes qui choisiront cette voie de spécialisation seront en mesure d’exécuter des tâches liées à une ou plusieurs productions animales. Ces tâches sont liées à la gestion de l’entreprise (fonctionnement et développement), la mise en marché des produits, l’utilisation et l’entretien de la machinerie et des bâtiments, la gestion du parc de machinerie, l’aménagement des bâtiments, la gestion des sols, l’ensemble des opérations de production animale et l’élaboration des programmes de l’entreprise.

Voie de spécialisation B - Productions végétales

Les personnes qui opteront pour cette voie de spécialisation seront en mesure d’exécuter des tâches liées à une ou plusieurs productions végétales. Ces tâches sont liées à la gestion de l’entreprise (fonctionnement et développement), la mise en marché des produits, l’utilisation et l’entretien de la machinerie et des bâtiments, la gestion du parc de machinerie, l’aménagement des bâtiments, la gestion des sols, l’ensemble des opérations de production végétale et l’élaboration des programmes de l’entreprise.
 

Régions où tu peux suivre ce programme

 



 

Plus d'infos

Comité sectoriel de main-d'oeuvre de la production agricole
Institut de technologie agroalimentaire

Plus d'information sur ce métier sur IMT en ligne