Découvre les métiers en formation professionnelle et technique qui offrent les meilleurs perspectives d'emploi au Québec

Mécaniciens/mécaniciennes d'équipement lourd

Autres appellations : charron/charronne de machinerie agricole, compagnon mécanicien/compagne mécanicienne d'équipement lourd, inspecteur-réparateur/inspectrice-réparatrice de matériel lourd, mécanicien polyvalent/mécanicienne polyvalente de matériel lourd, mécanicien/mécanicienne de matériel de nivellement, mécanicien/mécanicienne de matériel de pavage, mécanicien/mécanicienne de matériel d'excavation, mécanicien/mécanicienne de matériel lourd, réparateur/réparatrice de matériel mobile lourd, réparateur/réparatrice d'équipement de chantier, technicien/technicienne de matériel agricole, technicien/technicienne d'équipement lourd

Fiche métier

Description :

Les mécaniciens d'équipement lourd, réparent, dépannent, ajustent, remettent en état et entretiennent l'équipement mobile lourd nécessaire aux travaux de construction, de transport, d'exploitation forestière, minière, pétrolière et gazière, de manutention, d'aménagement paysager, de défrichement, d'agriculture et autres travaux semblables. Ils travaillent pour des entreprises propriétaires d'équipement lourd, pour des concessionnaires, dans divers points de location et de service, des sociétés de transport ferroviaire et les services de transport en commun des régions urbaines.

Principales tâches :

  • vérifier le fonctionnement des bouteurs, des grues, des niveleuses et d'autres équipements lourds utilisés pour la construction, l'agriculture et l'exploitation forestière et minière, et inspecter diverses machines pour déceler les défauts et les défaillances;
  • déterminer la nature des défauts et des défaillances, en se servant d'équipement de contrôle informatisé et d'autre outillage d'essai, en vue de préciser l'ampleur des réparations à effectuer;
  • ajuster l'équipement et réparer ou remplacer les pièces, les installations ou les éléments défectueux, à l'aide d'outils manuels ou mécaniques;
  • mettre à l'essai l'équipement réparé pour s'assurer qu'il fonctionne bien et que les réparations soient conformes aux exigences du fabricant;
  • nettoyer, lubrifier et effectuer d'autres travaux de l'entretien routinier de l'équipement;
  • assurer l'entretien des accessoires et des outils de travail comme des machines utilisées pour la récolte et pour creuser des sillons, des lames, des charrues, des treuils et des flèches latérales;
  • réparer, s'il y a lieu, des camions lourds;
  • fixer, s'il y a lieu, des composantes et régler des nouvelles machines agricoles.
* Les mécaniciens d'équipement lourd peuvent se spécialiser dans des types de machinerie particulière, comme des multiculteurs et des véhicules chenillés, ou dans le réglage de moteurs, de transmissions à changement de vitesses sous charge, et dans les moteurs à injection, l'hydraulique ou l'électronique.
 

Régions où ce métier
a les meilleures perspectives :

  • Montérégie
  • Laurentides
  • Lanaudière
  • Laval
  • Chaudière-Appalaches
  • Outaouais
  • Abitibi-Témiscamingue
  • Nord-du-Québec
  • Centre-du-Québec
  • Côte-Nord
  • Capitale-Nationale
  • Estrie
  • Montréal
  • Bas-Saint-Laurent

Formation

Diplôme d'études professionnelles (DEP)

 

Programmes

  • Mécanique agricole
  • Mécanique de véhicules lourds routiers
  • Mécanique d'engins de chantier

 

Mécanique agricole 

Durée: 2 ans

Objectifs du programme

Le programme d'études Mécanique agricole vise à former des personnes aptes à exercer la profession de mécanicienne et de mécanicien de tracteur agricole, de systèmes de préparation de sols ainsi que de systèmes de production et de traitement de cultures. Ainsi, les apprentissages s'effectuent en atelier sur des composants mécaniques, hydrauliques, pneumatiques, électriques et électroniques. Ce programme d'études révisé introduit de nouvelles compétences liées, entre autres, aux halocarbures des systèmes de climatisation et aux systèmes ordinés de machineries agricoles.

Les mécaniciennes et les mécaniciens sont appelés à effectuer des travaux de mécanique préventive et corrective, à vérifier des tracteurs et des machineries agricoles dans le but de cerner des problèmes de fonctionnement, d'en rechercher la cause et d'en localiser la source. De plus, elles et ils effectuent des réparations, remplacent des pièces, effectuent des réglages et procèdent à des essais de fonctionnement.

Organismes scolaires offrant le programme

 

Mécanique de véhicules lourds routiers  

Durée: 2 ans

Objectifs du programme

Le programme d'études Mécanique de véhicules lourds routiers vise à former des personnes aptes à exercer la profession de mécanicienne et mécanicien de véhicules lourds routiers. Ainsi, les apprentissages s'effectuent en atelier sur des composants mécaniques et électriques, ainsi que sur des systèmes conventionnels et ordinés de véhicules lourds routiers.

Les mécaniciennes et mécaniciens sont appelés à effectuer des travaux de mécanique préventive et corrective, à vérifier des véhicules dans le but de cerner des problèmes de fonctionnement, d'en rechercher la cause et d'en localiser la source, à effectuer des réparations, des remplacements et des réglages et à procéder à des essais de fonctionnement.

Organismes scolaires offrant le programme
 

 

 

Mécanique d'engins de chantier  

Durée: 2 ans

Objectifs du programme

Le programme d'études Mécanique d'engins de chantier vise à former des personnes aptes à effectuer des travaux de mécanique préventive et corrective, à vérifier des engins de chantier dans le but de cerner des problèmes de fonctionnement, d'en rechercher la cause et d'en localiser la source, à effectuer des réparations, des remplacements et des réglages et à procéder à des essais de fonctionnement.

Organismes scolaires offrant le programme
 

 

 

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP)

 

Mécaniquee spécialisée d'équipement lourd

Durée: un peu moins de 1 an

Objectifs du programme

Le programme d'études professionnelles Mécanique spécialisée d'équipement lourd prépare à l'exercice du métier ou de la profession Mécanicienne, mécanicien spécialisé d'équipement lourd. On les trouve chez des concessionnaires ou des détaillants d'équipement lourd, des entreprises spécialisées ainsi qu'au sein de compagnies de transport et de sociétés publiques propriétaires de véhicules.

Ces personnes travaillent sur des véhicules lourds routiers, des engins de chantier, de la machinerie agricole, forestière et d'exploitation minière ainsi que sur des autobus. Le travail s'effectue la plupart du temps en atelier, mais certaines mécaniciennes et certains mécaniciens peuvent aussi assurer des services de réparation sur la route.

Ces personnes effectuent des tâches de configuration, de diagnostic, de réparation et de programmation. Ces interventions sont réalisées notamment sur des systèmes d'alimentation en carburant conventionnel et alternatif, sur des systèmes de traitement des gaz d'échappement, sur des transmissions de pouvoir, sur des systèmes hybrides de gestion d'énergie, sur des systèmes de confort, de sécurité et d'aide à l'opération ainsi que sur des systèmes intégrés de gestion électronique.

Organismes scolaires offrant le programme
 

 

 

Conditions d'admission à L'ASP

Pour pouvoir s’inscrire à cette formation, il faut avoir en sa possession un DEP ou encore posséder une expérience équivalente qui est en relation avec le programme d’études. Cette attestation certifie une formation permettant de se perfectionner ou de se spécialiser dans un métier donné.

 

 

Autre formation

Ce métier est visé par le Programme d'apprentissage en milieu de travail

Ce programme est élaboré par la Commission des partenaires du marché du travail et par Emploi-Québec, en concertation avec les comités sectoriels de main-d'œuvre.

Il soutient des activités d'apprentissage et de reconnaissance des compétences en milieu de travail.

L'acquisition et l'évaluation des compétences se font par compagnonnage. Un certificat de qualification professionnelle est délivré lorsque l'apprenti ou l'apprentie maîtrise les compétences associées à l'exercice de son métier ou de sa profession. Les certificats sont consignés dans un registre d'État.

Pour plus d'information sur le programme d'apprentissage en milieu de travail, consulter cette section du site Web d'Emploi-Québec.